Accueil > Politique > Au tour de l’Arabie Saoudite

Grand redécoupage du Moyen-Orient par l’Empire

Au tour de l’Arabie Saoudite

(article modifié le 11 janvier 2016)

lundi 21 décembre 2015, par Frédéric Poncet

Il n’est pas inintéressant de remonter aux origines du plan de redécoupage du Moyen-Orient auquel nous assistons aujourd’hui : le nom de Robin Wright nous conduit au centre Wilson. Woodrow Wilson fut le président qui, entre autres choses, signa le décret de création de la FED (j’en profite pour signaler cette petite perle "conspirationniste") mais aussi initia la politique étrangère contemporaine des Etats-Unis. Mais restons en pour le moment au plan Wright et à ses derniers développements.

Le plan "Wright" (il serait plus judicieux de l’appeler plan Clinton dans la mesure où Wright n’est sans doute qu’une « sous-traitante ») se poursuit.
La carte de Robin Wright
Comme je le signalais déjà ici au détour d’une phrase, les jours de l’Arabie Saoudite sont comptés. J’ignorais que cela viendrait si vite : l’Arabie Saoudite est maintenant dans le collimateur. Le décor a été mis en place très récemment, la peinture est encore fraîche : on commence par comparer l’Arabie Saoudite à « Daech », puis celle-ci forme une coalition de pays musulmans (Iran excepté... Vous avez dit « bizarre » ?) croyant peut-être éviter le pire, et voilà le casus belli pour « Daech ». Le piège est en train de se refermer sur le féodum des Saoud, qui n’ont sans doute pas pu faire grand-chose pour l’éviter. L’Empire sur le déclin n’a pas fini de faire couler le sang dans le « Rimland » [1]. Peut-être y a-t-il dans la continuation de ce plan l’explication aux mouvements de troupes observées récemment par Thierry Meyssan. Quoi qu’il en soit, il est certain que les mercenaires de l’Empire états-unien vont bientôt déferler sur l’Arabie Saoudite.

Je n’ai guère plus d’informations pour l’instant, restant tributaire des média francophones. La presse française reste pour l’instant bloquée sur l’idée que les coalitions militaires contre le soit-disant état soit-disant islamique sont toutes sincères sauf peut-être la coalition russo-syrienne (!) puisque ce sont des méchants. Le comble du ridicule est atteint aujourd’hui par l’hebdomadaire Marianne qui titre l’Arabie Saoudite en guerre contre elle-même... tant que l’on arrive à entretenir l’idée que tout est de la faute aux Arabes et qu’en plus, ce sont des demeurés, pourquoi pas...


Dans quelques temps, sans doute dès le début de l’année 2016, le pronostic va se réaliser et les colonnes de Toyota au drapeau noir nous seront présentées à nouveau, cette fois dans le désert saoudien (la presse française expliquera que l’Arabie Saoudite est l’arroseur arrosé, et se retiendra de proclamer « c’est bien fait ! » en jubilant). La géopolitique dans les média français ne sortira malheureusement pas du bac à sable.

Ajout du 4 janvier 2016 : les défaites étonnamment rapides du faux califat n’étonnent que ceux qui veulent continuer de croire qu’il s’agit d’un groupe autonome et réellement en guerre contre l’occident. La propagande iranienne laisse entendre que ces victoires de l’armée irakienne sont indirectement l’oeuvre de Washington, qui maîtrise notamment... son faux ennemi. Quand j’écrivais ici « celui-ci va-t-il se dégonfler aussi vite qu’il a envahi le désert et quelques grandes villes d’Irak et de Syrie » c’était uniquement sur la base de cette théorie « conspirationniste » et sans aucune autre information pour annoncer cette prédiction. La voici. Quant à la destination inconnue des chefs de Daech évacués par l’armée US, on peut parier sans trop hésiter sur l’Arabie Saoudite.

Ajout du 11 janvier 2016 : Il est édifiant de découvrir, ou redécouvrir, un article d’Alastair Crooke, publié en octobre 2014 dans lequel il énonce, au prix d’une démonstration quelque peu tirée par les cheveux, l’objectif connu de « daech » ou plus exactement, de ses commanditaires.


[1Et nos élites seraient bien inspirées de tenir compte du fait que, toute puissance militaire et nucléaire que nous soyons, nous sommes géographiquement en plein dedans.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.